Nouveau Directeur de l'ONUSIDA

 

DÉCLARATION À LA PRESSE

L'ONUSIDA accueille Winnie Byanyima

au poste de Directrice exécutive

WinnieByanyima

 

BIOGRAPHIE Winnie Byanyima

GENÈVE, le 14 août 2019—L’ONUSIDA est heureuse d’accueillir Winnie Byanyima au poste de Directrice exécutive. Mme Byanyima apporte plus de 30 ans d’expérience dans la politique, la diplomatie et l’engagement humanitaire. 

« C’est un honneur pour moi d’intégrer l’ONUSIDA en tant que Directrice exécutive à un moment aussi crucial de la riposte au VIH », a déclaré Mme Byanyima. « Le monde est capable de mettre un terme d’ici 2030 à la menace que représente le sida pour la santé publique, mais j’aurais tort de sous-estimer le défi qui m’attend. En collaboration avec l’ensemble de ses partenaires, l’ONUSIDA continue de lutter pour les personnes laissées pour compte et pour les droits de l’Homme, car c’est le seul moyen de mettre fin à l’épidémie. » 

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a nommé Mme Byanyima au poste de Directrice exécutive de l’ONUSIDA et de Sous-secrétaire générale des Nations unies à l’issue d’un processus de recrutement exigeant. Ce dernier a impliqué entre autres la création d’un comité de recherche constitué de membres du Conseil de coordination du Programme de l’ONUSIDA. La recommandation finale destinée au Secrétaire général a été formulée par le Comité des organismes coparrainants de l’ONUSIDA. 

Mme Byanyima apporte à ses nouvelles fonctions une riche expérience et un engagement dans la mobilisation du pouvoir gouvernemental, des agences multilatérales, du secteur privé et de la société civile afin d’en finir avec l’épidémie du sida dans le monde. Mme Byanyima exerçait les fonctions de Directrice exécutive d’Oxfam International depuis 2013. Avant Oxfam, elle a occupé pendant sept ans le poste de Directrice du genre et du développement au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mme Byanyima a débuté sa carrière il y a 30 ans en s’engageant pour les communautés marginalisées et les femmes en tant que députée à l’Assemblée nationale de l’Ouganda. En 2004, elle a été nommée Directrice des femmes et du développement à la Commission de l’Union africaine, responsable du protocole sur les droits des femmes en Afrique.  Cet instrument international des droits de l’homme est devenu un outil important pour réduire l’incidence disproportionnée de la pandémie de VIH sur les femmes en Afrique.

Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en génie mécanique (économie d’énergie et environnement) du Cranfield Institute of Technology et d’un diplôme de premier cycle en génie aéronautique de l’Université de Manchester.